Lorsque l’on s’intéresse à la méthanisation on ne peut passer à côté du biogaz et du digestat. Le digestat est en effet l’une des productions de la méthanisation qui a un réel impact sur l’exploitation agricole. L’équipe MiiMOSA vous en dit plus sur ce déchet issu de la méthanisation : définition, processus de transformation et avantages du digestat… Vous aurez toutes les billes pour savoir s’il est intéressant pour vous de vous lancer dans la méthanisation !

 

Définition : qu’est ce qu’un digestat ? 

Le digestat est la résultante d’un processus de méthanisation. Il s’agit d’une transformation de matières organiques par fermentation anaérobie. Le digestat est composé de bactéries excédentaires de matières organiques et minéralisées. Il peut par la suite être utilisé en tant qu’engrais naturel. 


Cependant, il est bon de savoir que le digestat est présent sous deux formes : 

  • Le digestat liquide : un composant essentiellement constitué d’azote sous forme ammoniacale (NH4) permettant une utilisation complémentaire aux engrais minéraux azotés mais aussi au fumier
  • Le digestat solide : qui est principalement utilisé comme amendement organique permettant d’entretenir le sol et de lui permettre de s’enrichir en matière organique tout en restructurant son humus. 

 

Quel est le processus de transformation pour obtenir du digestat ? 

Pour obtenir du digestat, il est nécessaire de récupérer les déchets d’une exploitation et de les importer dans une unité de méthanisation. Les déchets seront alors mis dans une cuve étanche pendant deux à quatre mois avant de restituer deux composants : le biogaz et le digestat. 

Dans les faits, le digesteur semi-enterré a une entrée permettant de récupérer les matières organiques. La partie inférieure du digesteur sera donc celle qui répondra au processus de fermentation et permettra d’obtenir le digestat. Dans la partie haute du digesteur, le biogaz se formera et sera récupéré par la membrane supérieure.

 

👉🏻 Bon à savoir : le digesteur est un réacteur chimique au cœur de la méthanisation. Il s’agit d’une cuve étanche au gaz et permet une isolation thermique. 

 

Une fois le processus de méthanisation terminé, le digestat peut être utilisé lors d’épandage en fonction des saisons. Par exemple, il est recommandé d’utiliser du digestat entre février et mars sur les céréales et CIVE d’hiver ou encore sur le maïs, le sorgho et le tournesol avant implantation et avec enfouissement entre avril et mai. 

 

Pourquoi investir dans la méthanisation peut être utile pour son exploitation agricole ?

Comme vous l’aurez compris, la méthanisation agricole répond aux enjeux de substitution aux engrais chimiques avec une utilisation comme fertilisant ou amendement organique. Mais cela permet aussi aux professionnels de l’agriculture (éleveurs, coopératives agricoles, etc.) de produire du biométhane et donc… De devenir producteur d’énergie. Une diversification d’activité permettant un complément de revenu stable… Mais aussi et surtout une valorisation des activités du ou des producteurs !

 

Si ce sujet vous intéresse et que vous souhaitez approfondir vos connaissances et réflexions sur la mise en place d’une unité de méthanisation, profitez de notre livre blanc gratuit. Vous découvrirez dans ce livre les 13 clefs pour lancer son unité

Téléchargez le guide méthanisation gratuitement

 

Vous souhaitez plutôt investir dans un projet agricole ?

Découvrez les projets agricoles et alimentaires durables dans lesquels vous pouvez investir